Fidèles sarkozystes de l’UMP

Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy (Photo credit: Downing Street)

Touche pas à mon Président

Si comme moi, vous en avez assez d’entendre dire que Nicolas Sarkozy est responsable de tous les maux de la terre, n’hésitez pas à venir rétablir la vérité.

  • Écrire un commentaire…
Le lion, le singe et les ânes.
par Sandra VerletLe singe, pour bien propager,
Au bon peuple, sa morale à deux balles,
Se fit un beau jour porter à l’Élysée

Par tout un tas d’ânes, brossés dans le sens du poil !La première leçon que donna ce petit Régent
Pas malin mais plus bête que méchant,
Fut celle-ci : en Grand Roi, pour régner sagement,
Il faut que tout âne préfère
Le zèle d’un État populiste à certain mouvement
Qu’on appela communément
Sarkozie et qui par son père,
Fit remarquer tous les défauts
Du règne de ces imbéciles de socialos.Vouloir que de tout point ce sentiment vous quitte,
Ce n’est pas chose si petite
Qu’on en vienne à bout en un jour :
C’est beaucoup de pouvoir dénoncer tous ces vautours.

Par là, ce personnage si grotesque
N’admettra jamais rien de sa mauvaise foi
De son imposture et de sa conspiration funestes.
Qui indéniablement, pour la France, sonneront le glas.

De tout ce que dessus j’argumente sans haine
En peignant sans plus de talent ce qui n’est que pure grimace,
Destinée à cacher le triste chemin de peine
Esquissé par cette grosse limace et ses rapaces
Il n’est rien que demain
Nous ne trouvions dans leur sinistre dessein.

Mieux su des ignorants que des gens de savoir
Qui suivent ce singe à la trace
Ces millions d’ânes qui, prennent tour à tour l’encensoir
Se louant tour à tour, comme c’en est l’usage dans ce cercle néfaste,
J’ouïs cependant que nombreux d’entre eux dirent toutefois à leurs confrères :
« Bien pensante, ne trouvez-vous pas bien injuste et bien sot
Que ce petit personnage, capitaine de pédalo,
Nous fasse perdre crédit, poids et compères

Dans ce pouvoir si mal acquis
Et qui fait cruellement regretter le bon Roi Sarkozy ?

Notre auguste nom, jadis déclamé en beaux mots
Est aujourd’hui renié et récité envers les esprits lourds, des escrocs
Que le peuple, loin d’être idiot, a su reconnaître en nous, les gauchos !

Encore d’un mot, je clamerai ici la farce socialiste
Qui se joue de nous, pauvres complices,
Et traiterais leur rire et leur discours de braire
Car, c’est à ces piètres orateurs de se taire !

Voilà les vrais braillards ; mais laissons là ces gens :
Vous m’entendez, je vous entends :
Il suffit ; et quant aux merveilles
Dont notre divin chant vient frapper les oreilles,
Nous l’enchanterons demain, en rappelant le lion
Seul roi à pouvoir sauver la Nation.

En sol, en fa et sur tous les tons,
Nous redonnerons à Nicolas, sa maison.
SA

Publicités

French

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s