l’assistanat de masse prospère dans notre pays

Martel Enculgochos

292421_123284151151761_1334253904_n

il y a 2 heures

Ce n’est un secret pour personne, l’assistanat de masse prospère dans notre pays depuis le début des années 80 en étant devenu un art de vivre pour certaines personnes peu scrupuleuses, qui en cumulant toutes les aides, arrivent tous les mois à s’en sortir aussi bien voire mieux qu’un travailleur moyen !
Le terme d’assistanat désigne péjorativement un système de redistribution des richesses ou de

solidarité, dont les effets pervers ruinent le pays.
Le terme est associé à celui d’«assisté », pour désigner et critiquer toutes les formes de dérive des politiques d’aide sociale.
Les assistés, terme descriptif et, selon le cas, péjoratif ou compassionnel, bénéficieraient d’une aide insuffisamment associée à des contraintes d’engagement, et qui de fait encouragerait ces assistés à ne pas chercher à améliorer par eux-mêmes leur situation. L’assistanat tendrait à décourager l’initiative et le travail individuel. La situation d’assisté peut être vue comme un état de dépendance financière ou morale de l’individu, un encouragement à la paresse pour ses détracteurs.
Il est temps de dénoncer les aspects du système de protection social français, qui, par des effets pervers de trappe à inactivité, encourage dans certaines situations le maintien hors du marché du travail plutôt que la reprise d’emploi.
Dans le milieu de l’insertion professionnelle, on connaît bien ces demandeurs d’emploi qui ne demandent plus grand-chose, sinon de rester chez eux devant la télévision ou leur écran d’ordinateur. Le travail n’est plus qu’un vieux souvenir. Leur univers se résume à un gros sofa face à un immense écran plat.
L’assistanat est un <<cancer de la société Française>>.
70% DES CLASSES MOYENNES, sont d’accord sur le fait qu’il y a trop d’assistanat en France, et que beaucoup de gens abusent des aides sociales.
Il est parfois tellement difficile pour un employeur de recruter de la main d’œuvre, qu’il a été créé une carte de séjour temporaire mention <<travailleur saisonnier>>. Incroyable pour un pays qui compte tant de demandeurs d’emploi.
Ce titre de séjour est destiné aux étrangers titulaires d’un contrat de travail saisonnier qui s’engagent à maintenir leur résidence habituelle hors de France. Accordée pour une durée maximale de trois ans renouvelable, elle permet à son titulaire de séjourner en France pendant les périodes qu’elle fixe, et d’effectuer des travaux saisonniers pour le compte d’un ou plusieurs employeurs, pour une durée n’excédant pas 6 mois sur 12 consécutifs. Les emplois touchés sont l’hotellerie, la restauration et pour le secteur agricole, les métiers de maraîchage-horticulture et d’arboriculture-viticulture (les deux pour les seuls emplois saisonniers), le métier d’aide saisonnier agricole (dont les vendangeurs).
Si un quart des bénéficiaires du RMI/RSA ne recherchent pas activement d’emploi, c’est d’abord à cause de leur état de santé, de contraintes personnelles, comme le sentiment de ne pas être employable en raison d’une période d’inactivité trop longue, l’absence de moyen de transport ou la garde des enfants… Et surtout le fait qu’il n’y a pas d’emploi disponible ou que ceux que l’on propose sont souvent des « offres déraisonnables ».
Bien entendu on comprendrait beaucoup moins que ceux qui ne supportent plus, leur travail, ou leur hiérarchie depuis de nombreuses années, arrêtent de travailler !
Encore deux poids, deux mesures…
Le travail n’est pas une partie de plaisir pour la plupart de ceux qui en vivent !
Y-a-t-il en France trop d’assistanat ?
Il faut dire qu’il n’y a pas une grande différence entre un RMI ou RSA + aide au logement etc etc….et un smicard. Je rappelle que travailler coûte aussi de l’argent, ne serait ce que pour les déplacements… Rmiste, est devenu un statut qui donne droit à des réductions dans les transports, prime de noël, couverture maladie universelle, logement social… Autant d’aides permettant d’avoir un niveau de vie presque équivalent au niveau de vie d’un smicard, et même plus pour certains bénéficiaires du RMI professionnel, qui font du black ou un peu de bisness. Quel est l’intérêt pour un paresseux (se), de reprendre un boulot au Smic quand les aides sociales suffisent ? L’assistanat en France n’a aucune limite pour une certaine catégorie de la population.
Alors, comment encourager le travail et le valoriser ? Faire en sorte que les revenus du travail soient nettement supérieurs aux aides sociales, et que les titulaires d’un minimum social aient une activité d’intérêt général, afin d’inciter chacun à prendre un emploi plutôt qu’à vivre de l’assistanat Cela leurs redonneraient le rythme du travail, voir même une motivation supplémentaire pour trouver un vrai job. Bien sûr ce serait des travaux non accomplis aujourd’hui. Je pense au débroussaillage des forêts, ce qui éviterait les incendies, ou l’entretient des rivières, ce qui éviterait des inondations. On pourrait aussi, pour les professionnels de la glande, les obliger tout simplement à pointer à 8 heures et dépointer à midi (avec les transports en commun gratuits bien sûr). Bien entendu en lisant cela, beaucoup vont s’indigner. Je tiens à leur signifier que je ne généralise pas et que se retrouver sans travail pour certains peut s’avérer être une vraie catastrophe. Je tiens seulement à dénoncer la complaisance de certains, qui prennent des vacances à vie sur le dos des autres. Lorsque je parle de vacances, tout est relatif. Les indignés, pourront demander au smicard s’ils en prennent…
Quel est l’intérêt pour un paresseux (se), de reprendre un boulot au Smic quand les aides sociales suffisent ?

Advertisements

French

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s