Une petite vidéo maintenant

ou

le roi du maroc Hassan II parle de l’intégration

de son peuple en France.

Vous allez voir c’est édifiant,

Car ce n’est pas moi qui le dit … c’est bien lui !!!

Hassan_II.wmv

3072365652708_france_grunge_flag_by_think0rg.png

Présentation2.jpg

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=WX8MSLCgFb0#t=16s

Le 20ème siècle et le constat de ses erreurs historique

LES DROITS DE L’HOMME, LE TOUT COMMERCE,

LE TOUT-ÉDUCATION, LA SURPOPULATION,

LE TOUT PÉTROLE,  LE TOUT NUCLÉAIRE,

L’ANTIRACISME, LA FRÉQUENTABILITE DE L’ISLAM

LES DROITS DE L’HOMME
Une erreur historique.
Cela partait d’un bon sentiment, d’un excellent sentiment… mais il aurait fallu que ces droits soient accompagnés ou précédés des droits du peuple.
Droits du peuple dont le premier article aurait pu être : chaque peuple, quel qu’il soit, a droit à l’amour-propre, à la fierté, à la dignité et au respect.
Sans ces droits du peuple absolument indispensables on prenait le risque de sublimer l’individu jusqu’à le diviniser.
Et ce fut le cas. L’individu fut peu à peu divinisé. Il devint intouchable.
L’individu se mit à primer sur le groupe, sur tous les groupes, partout et en toute circonstance.
Sous prétexte que c’est leur culture ou leur nature profonde les « doitdelhommistes » se sont mis à défendre les parasites, les gitans, les incapables, les voyous et les criminels de tous bords et de tous poils.
Ceux qui étaient de toute évidence d’horribles prédateurs ou destructeurs pour le groupe furent, défendus, glorifiés, « compris » et le groupe fut obligé de fermer les yeux et de les accepter tels qu’ils étaient.
Les droits de l’homme ont sacralisé l’individu et déclaré l’inexistence du groupe.
L’abolition de la peine de mort pour les crimes atroces en est le meilleur exemple.
Les droits de l’homme défendent bec et ongles le monstre, le « comprennent » et le relâchent au bout d’un certain temps. Le monstre recommence alors ses monstruosités, et les « droitdelhommistes » recommencent à le défendre.
Pour les droits de l’homme, le groupe n’existe pas.
Les droits de l’homme sans les droits du peuple étaient une aberration monumentale, colossale, gigantesque.
Étaient… non !… sont… puisque ça continue.
LE TOUT COMMERCE
Après la noblesse d’épée vint la noblesse d’argent, c’est-à-dire la noblesse du commerce.
Le commerce c’est prendre un objet ici pour 10 francs et le déplacer là où on le cèdera pour 100 francs.
Le commerce ne nécessite aucun talent, aucun don, aucun mérite, aucun travail particulier si ce n’est celui de déplacer l’objet.
Le commerce n’a donc rien de noble, loin de là. En fait, c’est quasiment un vol légal. D’ailleurs les grecs anciens répugnaient totalement à cette tâche et la laissait aux métèques c’est-à-dire aux non grecs.
Le commerce est sans doute nécessaire, mais on n’aurait jamais dû lui donner cette importance. En toute chose trop c’est trop. Malheureusement après 1789 nous sommes entrés peu à peu dans la civilisation du tout-commerce.
Le mondialisme est né du tout-commerce.
Il fallait que les objets circulent partout, il fallait à tout prix qu’ils aillent d’ici à là et sans arrêt pour que les commerçants s’enrichissent. Pour le commerce, il fallait que la civilisation occidentale aille inonder de ses produits les peuples barbares.
Pour le commerce, il fallait que les peuples barbares, au lieu de continuer leur progression, tranquillement, à leur rythme, à leur goût, sur leurs territoires, s’accoutrent, s’affublent de notre civilisation jusqu’à en être ridicules, caricaturaux, grotesques, dépendants jusqu’à la misère.
Il fallait que les échanges soient de plus en plus nombreux et permanents… il fallait briser les frontières, les états, les nations, les peuples pour que les commerçants commercent.
Il fallait… non !… il faut… puisque ça continue.
LE TOUT-ÉDUCATION
Les éducateurs sont le fer de lance de cette civilisation.
Les commerçants leur ont donné un rôle de toute première importance.
Éduquer les barbares envers et contre tout, voire envers et contre nous, pour les faire consommer à tout prix… c’est leur grand défi.
Aujourd’hui dans tout l’Occident le corps enseignant est devenu tentaculaire, gigantesque, étouffant, à tomber à la renverse.
Aujourd’hui on trouve à tous les niveaux des professeurs de ceci, des professeurs de cela, des spécialistes de ceci, des spécialistes de cela, des chercheurs-non-trouveurs de ceci ou de cela dans tous les coins et à tous les étages, des dispensateur de toutes sortes de savoirs et des affineurs de  cerveaux, des « intelligenteurs » à la pelle, en veux-tu en voilà. Ça pullule.
Et bien sûr, tous ces messieurs-dames moralisent, pérorent, moralisent, pérorent, moralisent, pérorent, tout imbus de leur grande importance.
Et ils éduquent, ils éduquent, ils éduquent, ils éduquent… ils expliquent, ils expliquent, ils expliquent ce qu’on leur a enseigné… Ils ne sont jamais sorti de l’école mais ils savent… ils savent qu’un noir est un blanc, qu’un blanc est un noir, qu’un chrétien est un musulman, qu’un musulman est un chrétien, que rouge c’est bleu, que jaune c’est vert, que tout ce qui est près est loin, que tout ce qui est loin est près, qu’il fait chaud quand on froid et qu’il fait froid quand on a chaud… bref, persuadés que la divine éducation qui nourrissait leurs divines personnes était capable de transformer le plomb en or, les ânes en chevaux et de faire voler les éléphants et barrir les papillons… ils ne cessaient de nous éduquer.
Ne cessaient… non !… ne cessent… car ça continue.
LA SURPOPULATION
Notre monde est un monde de commerçants, et  les commerçants sont « surpopulationnistes» par nature, « surpopulationnistes » à en crever… de même que tous les dirigeants qu’ils ont mis en place, d’autant que pour tous les groupes dirigeants, la surpopulation est une véritable manne, un don du ciel.
Elle leur offre, paysans, ouvriers, soldats, fonctionnaires, vigiles, gardes du corps, serviteurs, maîtresses ou amants pratiquement pour rien… LE REVE QUOI !
Pendant ce temps la population souffre comme ce n’est pas possible : pas assez de logements, pas assez de travail, misère, injustice, épidémies. Mais les maitres du monde, les commerçants, s’en foutent, to-ta-le-ment !
Plus de 7 milliards d’individus sur la planète ! Alors qu’il n’y a presque plus de faune et de flore, alors que la pollution est galopante et cataclysmique… mais c’est une blague ou quoi ?!
La planète a-t-elle vraiment besoin de tout ce monde ? Ne vaudrait-il pas mieux privilégier la qualité à la quantité ?!  Non, vont hurler les commerçants qui veulent toujours plus commercer, NÔÔÔÔN !
La surpopulation est du pain béni pour la droite: il y a pléthore de main d’œuvre et on peut baisser les salaires comme on veut.
La surpopulation est aussi du pain béni pour la gauche: la misère et l’injustice est son fonds de commerce, sa raison d’être.
Elle va donc pouvoir « donquichotter » tout à son aise et avoir des électeurs supplémentaires.
La surpopulation est aussi du pain béni pour les écolos.
S’il n’y a pas pollution, il n’y a pas d’écologie et pas d’écologistes. Pour être nombreux et indispensables, que leur faut-il ? Beaucoup de pollution pardi !
Et les nationalistes dans l’histoire ?
Hé bien les nationalistes, eux, ne sont pas du tout d’accord.
Ils aiment le peuple, ils entendent le protéger et ils estiment qu’il vaut mieux la qualité que la quantité.
Ils savent qu’un peuple est grand et noble par son âme, son cœur et sa pensée, et non par son nombre.
Ils savent qu’il faut ce qu’il faut… pas plus ni moins.
Ils savent qu’il faut séparer le grain de l’ivraie pour avoir une belle récolte.
Leur altruisme est un vrai altruisme, ce n’est pas une caricature.
Ils sont pleins de bon sens, c’est à dire de noblesse.
La surpopulation… les nationalistes sont CONTRE !
LE TOUT PÉTROLE
La première des énergies qu’on a trouvée en abondance fut le pétrole.
On s’est donc mis à construire des foules de machines qui marchaient au pétrole : voitures, camions, bateaux, avions, trains, centrales électriques, etc, etc, etc…
Les ¾ de toutes nos activités dépendirent donc du pétrole : fabricants de moteurs, toutes sortes de moteurs, fabricants de tout même puisque la grande majorité des usines et des fabriques étaient alimentées par une électricité venant majoritairement du pétrole.
Le plus terrible de tout, c’est que 90% des réserves de pétrole, par un terrible coup du sort, se trouvaient sur des terres musulmanes, c’est-à-dire sur des terres de gens prétentieux, arrogants, jaloux, susceptibles et agressifs qui se sont empressés aussitôt de nous racketter tant et plus, jusqu’à exiger que nous baissions la tête et que nous adoptions leur mode de vie.
Les commerçants pétroliers firent donc pression sur leurs valets, les dirigeants occidentaux pour qu’ils obéissent. Et ils obéirent.
Ils obéirent… Non !… ils obéissent… car ça continue.
LE TOUT NUCLÉAIRE
Un jour, quelques super-cerveaux en mal d’un nouveau jouet se mirent en tête d’utiliser l’énergie de la fission de l’atome pour produire du courant.
Ils savaient que l’entreprise était très risquée et qu’ils ne contrôlaient pas tous les paramètres de façon sûre, mais l’adrénaline que soulevait ce projet, leur envie folle de le voir se réaliser leur donnait des ailes. De plus ils avaient pour eux l’incompétence totale, donc l’inconscience totale de la plupart des hommes politiques, sans compter le désir brûlant que lesdits hommes politiques avaient d’annoncer doctement à la population que la « bombe atomique » allait servir à des fins pacifiques… et puis il y avait le coût minime de la production d’électricité qui était si alléchant.
C’est vrai le coût de la production était minime.
On construisit donc 48 réacteurs nucléaires en France.
Par contre on se garda bien de dire le coût de la construction : faramineux… il fallait construire de mini-barrages pour pouvoir refroidir en permanence les réacteurs… il fallait une technologie, un matériel de pointe et des hommes de haute qualification.
On se garda bien aussi de dire qu’on ne savait que faire des déchets qui restaient dangereux pendant des centaines de milliers d’années, voire des millions d’années… que leur traitement, leur transport et leur stockage étaient extrêmement problématique et coûtait la peau des fesses.
On se garda bien aussi de dire que chaque centrale devait être démantelée au bout de 20 ans… qu’on ne savait pas du tout comment opérer ce démantèlement, hors de prix et que ce démantèlement pouvait durer une vingtaine d’années, sans compter les contaminations inévitables lors d’un tel travail.
On se garda bien aussi de dire qu’une centrale nucléaire était une bombe atomique à retardement 10 fois pire que celle d’Hiroshima et qu’une centrale nucléaire impliquait un risque de cataclysme naturel zéro, un risque de guerre extérieure ou de guerre civile ou de révolution zéro, un risque d’attentat zéro… et ce, pendant toute l’éternité.
Trois crétins islamiques avec de simples petits avions qui s’écrasent sur 3 tours de refroidissement peuvent rayer la France et les pays limitrophes de la carte, d’un coup.
Alors que nos ingénieurs et nos chercheurs avaient depuis longtemps d’extraordinaires projets dans leurs cartons et que nous avions depuis longtemps des solutions de remplacement géniales avec des énergies propres, faciles à exploiter et d’un faible coût… le lobby du nucléaire s’opposait et refusait.
Refusait…Non !… refuse… car ça continue !
L’ANTIRACISME
Il en est des hommes comme des peuples : il y en a de grands, de petits, d’intelligents, de limités, de doués, de nuls, de beaux, de laids, de travailleurs, de paresseux, de généreux, d’égoïstes, d’honnêtes ou de malhonnêtes.
Il faut dire les choses comme elles sont : certains peuples ne valent pas tripette, à part quelques rares individus en leur sein, que l’on essaye évidemment de nous présenter comme la généralité.
On ne peut pas comparer une population où il y a 10 génies sur 10 000 habitants avec une autre où il y en a 100.
On ne peut pas comparer une population où il y a 10 voyous sur 10 000 habitants et une autre où il y en a 100.
On ne peut pas comparer une population où il y a 10 artistes sur 10 000 habitants et une autre où il y en 100.
On ne peut pas comparer une population où il y a 10 philanthropes sur 10 000 habitants et une autre où il y en 100.
On ne peut pas comparer une population où il y a 10 inventeurs, créateurs, créateurs d’entreprise sur 10 000 habitants et une autre où il y en a 100.
Etc, etc, etc, etc…
C’est impossible.
Le racisme est normal !
Il n’est pas normal quand il est agressif ou méprisant, sinon il est tout ce qu’il y a de plus naturel !
L’ANTIRACISME FUT LA PLUS GRANDE IMBECILITE QUI AIT JAMAIS GERMÉ DANS LE CERVEAU DES HOMMES.
Fut… non !… est… car ça continue.
LA FRÉQUENTABILITE DE L’ISLAM
L’Islam n’est pas fréquentable… par aucun groupe humain. Il n’y a rien à espérer de l’Islam, absolument rien.
Il est comme le vautour qui tourne autour de l’animal malade ou blessé avant de s’abattre sur lui.
Il ne faut pas confondre la personnalité de Jésus et celle de Mahomet. Si Jésus était le brave type parfait, par contre Mahomet était un psychopathe, un pur voyou, voleur, pillard, assassin et tortionnaire.
Il s’est inventé un Dieu qui non seulement lui disait qu’il avait le droit de prendre, de voler, de piller, de tuer, de torturer mais qu’il en avait le devoir.
Un Dieu qui n’est pas capable de dominer le monde sans l’aide des musulmans, c’est vraiment minable. Un Dieu qui dit aux musulmans « tout est à vous, c’est moi qui l’ai fait faire pour vous… PRENEZ ! », c’est encore plus minable, et quand ce dieu dit « Volez ! Effrayez ! Terrorisez ! Torturez ! Violez ! Tuez !» c’est l’horreur totale.
Dans une société musulmane ce sont les pires qui survivent le mieux et se reproduisent le mieux.
Les sociétés musulmanes ont donc participé pendant des siècles à sélectionner les pires et donc à créer des groupes humains où la proportion de voyous « génétiques» est é-nor-me.
Il n’y a qu’à voir aujourd’hui dans quel état sont toutes les régions de l’Europe du sud occupées trop longtemps par les musulmans. Même christianisées elles restent… appelons un chat un chat… caricaturales, voire minables. On sent toujours l’islam sous le vernis chrétien, aussi épais soit-il : Mafia, Camorra, Cossa Nostra, Vendetta, syndicat du crime, drogue, racket, proxénétisme, dans des proportions effarantes.
Allah est un dieu FOU !
Tous les savants et les génies autochtones que les musulmans ont fait travailler pour eux auraient quand même été des savants et des génies sans les musulmans, et nous aurions quand même eu connaissance de leurs œuvres sans eux… sans compter le génie, le savoir et les œuvres perdus de tous ceux qu’ils ont tué parce qu’ils refusaient de les servir… sans compter l’incendie sur ordre d’un calife stupide de la grande bibliothèque d’Alexandrie : « Les musulmans n’ont pas besoin de tous ces livres, un seul leur suffit : le Coran ! » aurait-il dit. Sur les 150 000 volumes de tout le savoir de l’humanité d’alors, il n’en resta plus qu’une trentaine de mille.
Il est évident que sans les musulmans l’humanité s’en serait portée beaucoup mieux, et que sans eux, elle s’en porterait aujourd’hui encore beaucoup mieux. Il n’y a qu’à voir l’arrogance, la prétention, la suffisance, la bêtise qui les anime encore et toujours, et les crimes qu’ils commettent, partout.
Une religion qui divinise le vol et le crime, qui a « minabilisé » des populations entières pendant des siècles, faisant perdre  des siècles d’évolution à l’humanité…
Il faudra bien qu’un jour un collège de sages du monde entier, de toutes origines et de toutes confessions se réunisse POUR L’INTERDIRE !
Le mal que cette pseudo-religion a fait à l’humanité entière est incommensurable.
Au fait… non ! … fait… car ça continue.
 Source : Rubriques : Point de vue

Une petite vidéo maintenant ou

le roi du maroc Hassan II parle de l’intégration

de son peuple en France.

Vous allez voir c’est édifiant,

Car ce n’est pas moi qui le dit … c’est bien lui  !!!

Hassan_II.wmv

entaires (0) | Envoyer cette note | | del.icio.us | | Digg! Digg | Faceb

Publicités

French

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s